La corneille noire

 

Corvus corone corone Linnaeus, 1758

Passeriformes - Corvidae

 

L'intelligence des corvidés est enfin reconnue. Voici une corneille noire, qui pour se délecter de la noix, ira la lacher au-dessus d'une route pour qu'une voiture l'écrase. Elle pourra ainsi la manger. Pas si bête la corneille !
L'intelligence des corvidés est enfin reconnue. Voici une corneille noire, qui pour se délecter de la noix, ira la lacher au-dessus d'une route pour qu'une voiture l'écrase. Elle pourra ainsi la manger. Pas si bête la corneille !

 

La sous-espèce typique de la corneille noire est celle présentée sur cette fiche :

 

  • Corvus corone corone : cette sous-espèce est entièrement noire, contrairement aux deux autres sous-espèces,
  • Corvus corone cornix, la corneille mantelée qui est également présentée ici, est grise et noire,
  • Corvus corone sardonius est la corneille mantelée de Corse et est spécifique à cette île.

L'Atlas des oiseaux de France métropolitaine indique qu'actuellement la corneille noire (C.corone) et la corneille mantelée (C.cornix) seraient des espèces séparées... Mais ceci semble encore contesté, et... les deux espèces s'hybrident, ce qui est le cas en Maurienne, zone de chevauchement des deux espèces... A suivre.

 

Cette espèce est présente partout. Un complément d'observations organisées doit être effectué dans les communes en blanc sur la carte.

Répartitions altitudinales et temporelles

 

 

La corneille noire est présente du fond de la vallée, jusqu'à 2450m d'altitude.

La corneille noire est sédentaire et est observé toute l’année.


 

Cette synthèse a été réalisée à partir des données de La Dauphinelle.